Monday , August 19 2019
Home / On French Politics / Redistribution Under Macron–Updated Figures from the IPP

Redistribution Under Macron–Updated Figures from the IPP

Summary:
Share the post "Redistribution Under Macron–Updated Figures from the IPP" The IPP has released a new report on the cumulative effect of Macron’s budgets since taking office (h/t Ashoka Mody). Here is the executive summary: Cette note étudie les réformes des impôts et transferts portant sur les ménages qui ont été introduites par le budget 2019, en incluant les mesures les plus récentes annoncées à la suite du mouvement des « gilets jaunes ». Les résultats indiquent un gain moyen proche de 1 % du revenu disponible pour une large partie des ménages, principalement les bénéficiaires de la prime d’activité et les ménages concernés par la baisse de la taxe d’habitation. Nous analysons également les effets des réformes menées depuis le début du quinquennat, c’est-à-dire

Topics:
Art Goldhammer considers the following as important: , , , ,

This could be interesting, too:

Art Goldhammer writes The Republicans Temporize

Art Goldhammer writes Whither Europe?

Art Goldhammer writes From de Gaulle to Tartuffe

Art Goldhammer writes Hot Take on the European Elections

The IPP has released a new report on the cumulative effect of Macron’s budgets since taking office (h/t Ashoka Mody). Here is the executive summary:

Cette note étudie les réformes des impôts et transferts portant sur les ménages qui ont été introduites par le budget 2019, en incluant les mesures les plus récentes annoncées à la suite du mouvement des « gilets jaunes ». Les résultats indiquent un gain moyen proche de 1 % du revenu disponible pour une large partie des ménages, principalement les bénéficiaires de la prime d’activité et les ménages concernés par la baisse de la taxe d’habitation. Nous analysons également les effets des réformes menées depuis le début du quinquennat, c’est-à-dire les effets cumulés des budgets 2018 et 2019. Les gains moyens sur l’ensemble de la population sont qualitativement similaires, mais masquent une forte hétérogénéité. Les actifs sont en moyenne gagnants, quel que soit le centile de niveau de vie (+ 2,4 % de revenu disponible en moyenne). Les retraités appartenant aux 20 % des ménages les plus aisés sont mis à contribution, avec une perte moyenne de 3 % de leur revenu disponible. Les 1 % des ménages les plus aisés, quel que soit leur statut d’activité, voient leur revenu disponible augmenter en moyenne de 6,4 % du fait du remplacement de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Les dispositions initiales, proposées par le gouvernement en septembre 2018, ont été largement amendées par les mesures d’urgence économiques et sociales. Celles-ci jouent un rôle important dans les effets redistributifs finaux. L’ensemble des catégories de revenu bénéficient de ces nouvelles mesures, avec un effet moyen de 0,8 % du revenu disponible. Ces effets sont plus importants entre le 15e et le 49e centile de niveau de vie, avec un gain moyen de 1,2 %.

Like the previous IPP report, this gives the lie to the contention that Macron is “the president of the rich.” Yes, the very well-remunerated (top 1%) are the handsomest beneficiaries of his policies. But there are also gains in purchasing power for the broad middle and lower class (10th to 80th percentile), as the graph below shows:

Redistribution Under Macron–Updated Figures from the IPP

Perhaps le Grand Débat National will make these facts more widely known.

Art Goldhammer
Writer, translator, scholar, blogger on French Politics, affiliate of Harvard's Center for European Studies, writes for The American Prospect, The Nation, etc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *