Saturday , October 20 2018
Home / IFO Hans-Werner Sinn & Clemens Fuest / Le climat des affaires dans la zone euro chute à nouveau, selon l’Institut ifo

Le climat des affaires dans la zone euro chute à nouveau, selon l’Institut ifo

Summary:
L'atmosphère se refroidit dans la zone euro. Le climat des affaires selon l'Institut ifo a enregistré une chute, passant de 31,1 à 19,6 points. Alors que l'estimation de la situation par les experts s'est légèrement détériorée, les prévisions se sont fortement assombries et ont atteint leur valeur la plus basse depuis fin 2012. Cela indique un affaiblissement de la conjoncture dans la zone euro. Le climat des affaires s'est détérioré dans les cinq plus grandes économies nationales de la zone euro. Néanmoins, la mesure de cette détérioration varie. En Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas, les experts ont revu leurs prévisions fortement à la baisse. L'indicateur de la situation a également chuté dans ces trois pays. Malgré ce

Topics:
Clemens Fuest considers the following as important:

This could be interesting, too:

Clemens Fuest writes ifo Dresden Newsletter 17 October 2018

Clemens Fuest writes EU’s Eastward Expansion Boosts Trade with Germany

Clemens Fuest writes L’incertitude des entreprises allemandes a sensiblement augmenté

Clemens Fuest writes The ECB’s Fiscal Policy

l'atmosphère se refroidit dans la zone euro. Le climat des affaires selon l'Institut ifo a enregistré une chute, passant de 31,1 à 19,6 points. Alors que l'estimation de la situation par les experts s'est légèrement détériorée, les prévisions se sont fortement assombries et ont atteint leur valeur la plus basse depuis fin 2012. Cela indique un affaiblissement de la conjoncture dans la zone euro.

Le climat des affaires s'est détérioré dans les cinq plus grandes économies nationales de la zone euro. Néanmoins, la mesure de cette détérioration varie. En Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas, les experts ont revu leurs prévisions fortement à la baisse. L'indicateur de la situation a également chuté dans ces trois pays. Malgré ce recul, la situation actuelle en Allemagne et aux Pays-Bas continue à être considérée très positive. En France et en Espagne, l'indicateur de la situation est également resté positif. En Italie, il est cependant négatif.

Alors que les experts prévoient un recul supplémentaire de la dynamique en matière de consommation privée dans la zone euro, ils escomptent une nouvelle stagnation des investissements, pour la première fois depuis fin 2012. Le débat actuel sur les droits de douane et le protectionnisme a conduit à une nette détérioration des prévisions en matière d'exportations. Les experts prévoient un taux d'inflation de 1,7 pour cent cette année, contre 1,6 pour cent au trimestre précédent. L'offre de crédits du système bancaire s'améliore progressivement.
 

Clemens Fuest
Clemens Fuest took over from Hans Werner Sinn as chairman of the IFO Institute in April 2016. He is professor at the Faculty of Economics of the University of Munich.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *