Saturday , February 16 2019
Home / IFO Hans-Werner Sinn & Clemens Fuest / L’Institut ifo se montre critique à l’égard de la nouvelle stratégie industrielle du gouvernement allemand

L’Institut ifo se montre critique à l’égard de la nouvelle stratégie industrielle du gouvernement allemand

Summary:
L'Institut ifo se montre critique à l'égard de la nouvelle stratégie industrielle du gouvernement allemand. "Cette stratégie de politique industrielle comporte des dangers et néglige les conditions particulières de l'Allemagne en tant que site économique", déclare le président de l'ifo, Clemens Fuest. "L'orientation vers la politique industrielle de la Chine est trompeuse, car la Chine est encore un pays qui rattrape techniquement son retard dans de nombreux secteurs. Une politique industrielle axée sur l'exportation peut accélérer ce développement." Oliver Falck, chercheur de l'ifo, déclare : "L'industrie allemande, quant à elle, se déplace à la frontière technologique mondiale. Les recherches sur les stratégies de politique industrielle montrent que dans une

Topics:
Clemens Fuest considers the following as important:

This could be interesting, too:

Clemens Fuest writes Institut ifo : De nouveaux droits de doune américains sur les voitures pourraient réduire les exportations allemandes de voitures vers les États-Unis de 50 pour cent à long terme

Clemens Fuest writes ifo Institute: New US import duties on cars could reduce German car exports to the USA by 50 percent in the long term

Clemens Fuest writes ifo Institute: Three more countries soon to meet NATO’s two-percent target

Clemens Fuest writes Institut ifo : Trois autres pays vont bientôt atteindre l’objectif de deux pour cent fixé par l’OTAN

L'Institut ifo se montre critique à l'égard de la nouvelle stratégie industrielle du gouvernement allemand. "Cette stratégie de politique industrielle comporte des dangers et néglige les conditions particulières de l'Allemagne en tant que site économique", déclare le président de l'ifo, Clemens Fuest. "L'orientation vers la politique industrielle de la Chine est trompeuse, car la Chine est encore un pays qui rattrape techniquement son retard dans de nombreux secteurs. Une politique industrielle axée sur l'exportation peut accélérer ce développement." Oliver Falck, chercheur de l'ifo, déclare : "L'industrie allemande, quant à elle, se déplace à la frontière technologique mondiale. Les recherches sur les stratégies de politique industrielle montrent que dans une telle situation, une concurrence féroce et la pression au changement sont beaucoup plus importantes pour le succès, surtout pour les grandes entreprises.

Il est positif que le gouvernement allemand s'engage à maintenir la compétitivité de l'Allemagne en tant que site industriel, par exemple par la réforme du système fiscal, poursuit Fuest. Il est également juste de tenir compte des conséquences des changements technologiques et des politiques industrielles d'autres pays, en particulier de la Chine. "Mais protéger les grandes entreprises allemandes contre les rachats et faciliter les fusions à grande échelle réduirait la pression concurrentielle et la pression à l'innovation et au changement dans ces entreprises."

Un autre problème est l'accent mis sur le fait que la taille des entreprises est importante pour leur compétitivité. „Le succès mondial de l'économie allemande repose précisément sur le succès des ‚ champions cachés ‘, qui obtiennent des avantages concurrentiels non pas par leur taille, mais par leur flexibilité et leur haut degré de spécialisation ", explique M. Fuest. L'orientation des investissements dans certains projets où les défaillances du marché ne sont pas apparentes, tels que la production en série de cellules de batterie en Allemagne, comporte le risque d'une mauvaise orientation des ressources et de distorsions de concurrence au détriment d'autres entreprises en Allemagne. De plus, "la discussion sur de telles subventions ne fera qu'inciter les investisseurs privés à attendre", déclare M. Fuest.

Clemens Fuest
Clemens Fuest took over from Hans Werner Sinn as chairman of the IFO Institute in April 2016. He is professor at the Faculty of Economics of the University of Munich.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *